Le rapport Fulford du 09 septembre 2019. Une étude de la US War College montre une probabilité de 95 à 100% d’une défaite de la mafia khazarienne

Source : https://benjaminfulford.net

Rapport complet

La campagne militaire et juridique internationale contre la mafia khazarienne a 95% de chances de réussir selon des modèles de probabilité testés par le US War College confirmé par des sources du MI6 et du Pentagone. L’anniversaire du 11 septembre 2001 de cette semaine sera suivi d’un vendredi 13 et c’est un bon moment pour redoubler d’efforts en vue de leur inévitable défaite finale, ont indiqué les sources.

La clé de la défaite des Khazariens a été remise à l’armée par un groupe de mathématiciens suisses qui ont analysé 43 000 sociétés transnationales et attribué leur contrôle à un groupe de 700 personnes, principalement des banquiers, ont indiqué des sources au MI6.

C’est un schéma de Ponzi appelé le réseau mondial de contrôle des entreprises (GNCC), qui est une structure d’entreprise imbriquée en nœud papillon, ont indiqué les sources. Les sources militaires du Pentagone confirment que les forces militaires font de leur mieux quand elles ont une cible claire. Cette liste de 700 personnes leur a donné cette cible.

Le US War College a mis en place une série de modèles de probabilité pour élaborer un plan garantissant que la Coalition mondiale pour l’état de droit ( c’est-à-dire, LE PEUPLE ) l’emportera, ont déclaré les sources.

Cela ne signifie pas pour autant que la guerre est finie, car la cabale khazarienne se bat littéralement pour sa survie et cause des troubles aux États-Unis, au Royaume-Uni, à Hong Kong, en Iran, etc. Cependant, ces efforts sont futiles car la gang de criminels est vaincus mais encore extrêmement riches.

Les élections israéliennes du 17 septembre sont l’une des dates les plus marquantes. Benjamin Netanyahu, le chef du parti satanique et ses compagnons gangsters utilisent tous les arnaques possibles pour rester au pouvoir. Les Juifs doivent maintenant soit affronter et vaincre leurs dirigeants satanistes, soit faire face à une force de coalition combinée par les turcs, iraniens, américains,russes et arabes qui les forceront à renvoyer leur dirigeant criminel.

https://foreignpolicy.com/2019/09/06/how-benjamin-netanyahu-could-win-the-vote-and-lose-the-election-israel-vote/

Ce ne sera pas un combat facile. Même le site de désinformation lié au Moss@d, Debka, a déclaré que Netanyahu envisageait de déclencher une guerre afin de reporter les élections et de rester au pouvoir.

De plus, le journal israélien Haaretz rapporte que Netanyahu prend une page du livre de l’escroquerie «russe» des démocrates américains pour tenter de prétendre que «les Arabes» ont volé les élections.

Une autre date clé est la date butoir du Brexit du 31 octobre au Royaume-Uni. Ici, à en juger par les bizarreries des politiciens, les Khazariens ont fait appel à toutes les pots de vin et au chantage dont ils disposent.

Un exemple: le secrétaire d’Etat américain aux Affaires étrangères du Parti travailliste, Emily Thornberry, a déclaré à la télévision qu’elle chercherait le « meilleur accord possible » avec l’Union européenne avant de faire campagne contre elle.

Les parlementaires conduisent le pays dans un état de chaos et de panique lorsque la décision est déjà prise en coulisse. Que ce soit avec ou sans, cela n’ importe peu, à la fin, l’Union européenne n’existera plus », promettent les sources du MI6.

Rester dans l’Union européenne signifierait une perte de souveraineté et c’est en réalité une haute trahison et rien d’autre», disent-ils. La monarchie et les hauts généraux de l’armée britannique sont tous alignés sur la souveraineté, ajoutent-ils.

L’opinion publique britannique est également opposée aux hommes politiques, malgré la campagne de propagande de la presse, qui est un agent du méga-conglomérat contrôlé par les 700 banquiers de la cabale.

Il est également intéressant de noter que, tandis que la presse de propagande industrielle occidentale sévit dans des pays comme Israël, Hong Kong et le Royaume-Uni, elle ignore complètement une révolution majeure et violente en cours en Papouasie, Nouvelle-Guinée, où les autorités australiennes et indonésiennes font face à un choix entre perdre le contrôle ou mener des massacres à grande échelle, selon des sources de la CIA.

À Sorong, une prison a été incendiée et plus de 250 prisonniers se sont échappés. Des milliers de personnes se sont rassemblées à Jayapura, à Timika, près de la plus grande mine d’or au monde, Grasberg, tandis qu’un marché a été incendié à FakFak.

Des sources de la police indonésienne ont déclaré être sous le coup d’un ordre de bâillon disant: «Ne parlez pas et ne faites pas de vidéos du chaos qui règne actuellement en Papouasie. Le non-respect de cet ordre entraînera de lourdes peines, y compris des peines d’emprisonnement. »Le peuple veut l’indépendance de l’Indonésie, ont indiqué des sources locales.

Si le monde n’y prête pas attention, le risque est réel de reproduire la situation au Timor oriental dans les années 70, au cours de laquelle les autorités indonésiennes ont tué entre 100 000 et 300 000 personnes dans le but d’arrêter un mouvement indépendantiste. Le contrôle de certaines des plus grandes mines d’or, réserves de gaz et autres ressources naturelles au monde est également en jeu.